L’année 2020 a été éprouvante pour la santé physique et morale de nombreux concitoyens, sans parler des investisseurs qui en ont vu de toutes les couleurs. Au final toutefois, le résultat financier est loin d’être déprimant. Le choc sanitaire n’en reste pas moins dur à encaisser et la gestion de la sortie s’avère périlleuse. Comme dans toute crise, chacun s’évertue à tirer des enseignements, voire à chercher des gagnants et des perdants. La Chine a été omniprésente dans tous les commentaires ces derniers trimestres. Loin de moi l’idée de me considérer comme un expert en la matière, mais je souhaite tout de même partager quelques réflexions (principalement d’ordre économique et financier) sur le rôle de l’Empire du Milieu.

Lire aussi l'opinion: La Chine ouvre la voie