devises

La Chine ne voit pas de raison d’apprécier le yuan

Il n’y a pas de raison pour une appréciation drastique du yuan, a déclaré, mercredi à New York, le Premier ministre chinois, Wen Jiabao. Il répondait ainsi aux pressions des Etats-Unis qui accusent Pékin de maintenir sa monnaie artificiellement basse

Il n’y a pas de raison pour une appréciation drastique du yuan, a déclaré, mercredi à New York, le Premier ministre chinois, Wen Jiabao. Il répondait ainsi aux pressions des Etats-Unis qui accusent Pékin de maintenir sa monnaie artificiellement basse.

«Il n’y a pas de raison pour une appréciation drastique du renminbi (yuan)», a dit Wen Jiabao lors d’un discours devant la Chambre de commerce USA-Chine, qui regroupe des hommes d’affaires des deux pays.

«Si le renminbi s’apprécie de 20 à 40% comme le demande le gouvernement américain, nous ne savons pas combien d’entreprises chinoises vont faire faillite, combien de travailleurs chinois seront licenciés et combien de travailleurs de la campagne retourneront chez eux et il y aura des troubles importants dans la société chinoise», a-t-il affirmé, selon une traduction de son discours.

Le président américain Barack Obama a promis lundi de continuer à faire pression sur la Chine pour qu’elle laisse sa monnaie se renforcer. Son taux de change reste encore très étroitement contrôlé. Pékin a rétabli en juin une très légère marge de fluctuation du yuan par rapport au dollar, de plus ou moins 0,5% autour d’un cours pivot fixé quotidiennement par la banque centrale. Le yuan ne s’est depuis apprécié que de 1,6% par rapport au billet vert.

Certains parlementaires américains estiment que le yuan est sous-évalué de 25% à 40%, et demandent en conséquence des taxes punitives à l’entrée des produits chinois sur le marché américain.

Publicité