La production manufacturière en Chine a reculé en novembre pour la première fois depuis février 2009, a annoncé jeudi la Fédération chinoise de la logistique et des achats (CFLP), une organisation proche du gouvernement. Les exportateurs chinois souffrent de la crise de la dette en Europe.

L’indice PMI des directeurs d’achat de la CFLP est tombé à 49 en novembre, en baisse de 1,4 point par rapport à octobre. Un indice inférieur à 50 indique une contraction de l’activité, un indice supérieur à cette valeur une expansion.

Les nouvelles commandes enregistrées par l’industrie manufacturière chinoise sont pour leur part tombées à 47,8, soit une contraction de 2,7 points par rapport à octobre.

Dix secteurs touchés

Dix secteurs industriels ont vu leur activité se contracter, dont la chimie, les équipements pour télécommunications et les ordinateurs.

Face au ralentissement de la croissance chinoise, la banque centrale chinoise a mis un terme à sa politique de resserrement monétaire pour lutter contre l’inflation, qu’elle avait mise en place progressivement depuis l’automne dernier et jusqu’à cet été.

Mercredi, les réserves obligatoires des banques ont ainsi été abaissées pour la première fois depuis fin 2008, ce qui va permettre aux banques d’octroyer davantage de prêts pour soutenir l’économie.

L’Europe, premier débouché

Les exportateurs chinois commencent à ressentir les effets de la crise de la dette en Europe, leur premier débouché, ainsi que d’une situation économique difficile aux Etats-Unis.

En octobre, les exportations chinoises vers l’Union européenne ont ainsi reculé à 28,74 milliards de dollars, contre 31,61 milliards en septembre, tandis que celles vers les Etats-Unis ont également diminué, à 28,6 milliards de dollars contre 30,11 milliards de dollars en septembre.