La Chine prévoit sa plus importante délégation à Davos depuis 2009

Croissance En pleine transition vers une économie de marché, Pékin aligne les réformes

Le premier ministre, Li Keqiang, entend répondre aux critiques du secteur privé étranger

Cette année, la Chine projette de se rendre en force à Davos. Du jamais-vu depuis 2009, selon la presse locale, citant des sources internes au Parti communiste chinois. Pékin envisage d’envoyer au 45e Forum économique mondial, qui se tiendra du 21 au 25 janvier, ses représentants «de plus haut niveau».

Menée par le premier ministre, Li Keqiang, cette délégation serait la troisième de cette importance dans l’histoire commune entre Pékin et Davos. Avec la visite en 1992 de Li Peng, pour exorciser notamment les événements liés à la place Tiananmen. Et celle de Wen Jiabao il y a cinq ans. La Chine venait alors d’annoncer un plan de relance de 600 milliards de dollars pour se sortir de la crise.

Pourquoi un tel contingent chinois à Davos cette année? «2014 a vu les entreprises étrangères et les investisseurs douter de l’ouverture économique de la Chine, a déclaré à l’agence Bloomberg Zhang Wenkui, chercheur principal au Centre de développement à Pékin. Le premier ministre Li espère probablement dissiper ces inquiétudes fin janvier en Suisse, et montrer la détermination inébranlable de la Chine à poursuivre ses réformes.»

En poste depuis 2010, Li Keqiang est considéré comme la cheville ouvrière de la transition économique chinoise. Mais le passage d’une ère industrielle tirée par les exportations à un développement plus qualitatif, fondé sur les services et la consommation des ménages, s’accompagne ici du risque de voir la croissance du pays glisser sous la barre des 7% annuels fixés par les autorités.

«Davos est une bonne plate-forme pour montrer à l’élite mondiale que la Chine est confiante dans sa «nouvelle normalité» économique, soit avec une croissance un peu ralentie, mais plus équilibrée», a indiqué dans les colonnes de Bloomberg Han Meng, chercheur principal à l’Institut économique de l’Académie chinoise des sciences sociales à Pékin.

Vu la feuille de route de Li Keqiang, de nombreux hommes d’affaires chinois devraient faire le déplacement dans la station grisonne qui, selon les organisateurs, attend cette année un nombre record de participants (plus de 2500 personnes provenant de plus de 140 pays). La liste détaillée des personnalités qui se sont annoncées à Davos ne sera pas connue avant la semaine prochaine.

Vu les plans de Li Keqiang,de nombreux hommes d’affaires chinois devraient venir au Forum