Officiellement – et diplomatiquement –, il n’est pas question de pointer la Chine du doigt. Les pratiques du géant asiatique seront pourtant la toile de fond des débats prévus à Paris, mardi 7 mai, lors d’une conférence internationale consacrée au financement des pays en développement.

Organisé au Ministère de l’économie et des finances, l’événement mobilise largement, avec plus de 45 pays représentés, Chine incluse. Une trentaine de ministres étrangers, les patrons des principales institutions multilatérales et de grandes banques privées doivent faire le déplacement.