Le gouvernement chinois a mis en place une série de mesures, notamment le Projet Dragon depuis deux ans, pour lutter contre l’évasion fiscale et traquer ses ressortissants à travers le monde. Les autorités helvétiques pourraient donc être sollicitées par le gouvernement chinois pour trouver des fonds dissimulés en Suisse.

Lire également: Pékin accentue sa traque des citoyens qui fraudent le fisc