«La Chine est prête à travailler avec les Etats-Unis pour améliorer le dialogue, les échanges et la coopération de manière à ce que la relation sino-américaine aille de l’avant», a déclaré M. Hu devant le président américain à l’occasion d’une rencontre bilatérale, peu avant le début d’un sommet du G20.

M. Obama a indiqué de son côté que les deux pays, en tant que puissances économiques et nucléaires, avaient «une obligation particulière à travailler ensemble» pour favoriser la croissance mondiale et empêcher la prolifération nucléaire.

La Chine avait vivement critiqué ces derniers jours les mesures de relance décidées par la banque centrale américaine, accusées de favoriser la baisse du dollar et les déséquilibres économiques dans le monde.

M. Obama s’était défendu sur ce point mercredi en affirmant dans une lettre à ses homologues du G20 qu’une forte reprise américaine était la meilleure contribution que les Etats-Unis pouvaient faire à la croissance mondiale. M. Hu avait plus tôt invité les autres pays «à prendre leurs responsabilités et à faire face à leurs propres problèmes», dans une allusion transparente aux critiques américaines sur la sous-évaluation de la devise chinoise, le yuan