Le mouvement de contestation qui agite Hongkong depuis plus de sept mois commence à toucher sa place financière, dominée par les banques suisses. «Certains clients réévaluent leur décision de faire de Hongkong leur hub préféré pour la gestion de fortune», souligne l’association Hong Kong Private Wealth Management dans un récent rapport.

«Ce n’est pas un exode, mais bon nombre de nos clients se sont mis à envisager des scénarios alternatifs pour baser leur fortune dans une autre juridiction», confirme Philippa Huckle, qui dirige le gestionnaire de fortune Aria Forum.