Des millions de baskets en moins. Rien que pour la Chine, Adidas s’attend à ce que son chiffre d’affaires du premier trimestre 2020 accuse une baisse d’environ 1 milliard d’euros, par rapport à la même période de 2019.

Les trois premières semaines de l’année avaient pourtant bien débuté, a détaillé l’équipementier sportif dans un communiqué, mercredi. Mais à partir du 25 janvier, certains magasins – les produits du groupe sont commercialisés dans 12 000 points de vente dans le pays – ont commencé à fermer, tandis que la fréquentation des autres s’est effondrée. Entre fin janvier et fin février, les ventes d’Adidas ont ainsi fondu de 80% dans l’Empire du Milieu.