Usines à l’arrêt, commerces et restaurants fermés, circulation de transports publics réduite, échanges internationaux en berne, emplois sacrifiés par millions, le «Grand Confinement» entamé mi-mars aux Etats-Unis a paralysé l’économie américaine. Résultat, le produit intérieur brut (PIB) américain au deuxième trimestre 2020 a reculé de 32,9% en rythme annualisé. C’est le pire déclin trimestriel depuis 1947.

Lire également: Un Jerome Powell «politique» défend la création d’emplois