Alors que le Jura se trouve en mauvaise position, le canton de Neuchâtel a lui connu une hausse de 0,3 point à 4,6%, selon la statistique publiée lundi par le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO). Fribourg affiche pour sa part un accroissement de 0,2 point à 3,6%.

Les cantons de Vaud et Genève ont limité la casse avec seulement 0,1 point de hausse, à respectivement 4,7% et 6,3%. La situation est restée stable au Tessin (5,1%).

Valais mieux loti

Le Valais a fait fort en enregistrant un recul de 0,4 point à 4,4%. Il s’agit du recul du taux de chômage le plus marqué, puisque le seul autre canton en baisse est celui des Grisons (-0,1 à 1,6%).

Uri, Glaris et Bâle-Ville ont maintenu leurs taux de chômage inchangés par rapport à janvier. Tous les autres cantons ont affiché des hausses inscrites entre 0,1 et 0,3 point.