Le chômage a continué sa marche ascendante en janvier, avec un taux augmenté de 0,1 point par rapport au mois précédent à 3,5%. A fin janvier, le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) a recensé 150 946 personnes inscrites auprès des ORP, soit 3577 de plus qu’en décembre. Ce chiffre n’a fait que progresser depuis juillet.

Sur un an, le nombre de chômeurs inscrits a toutefois diminué de 2314 personnes (-1,5%), a indiqué mardi le SECO dans sa statistique mensuelle. En janvier, le chômage des jeunes (15 à 24 ans) a augmenté de 350 personnes (+1,8%) passant à 19 511, par rapport à décembre. En comparaison annuelle, il a toutefois diminué de 1022 personnes (-5,0%).

Le nombre de chômeurs de 50 ans et plus a fortement progressé. L’augmentation est de 776 ou +2,2% à 36 424 personnes. Du côté des chômeurs de longue durée, leur nombre a grimpé en janvier de 404 à 22 298.

L’ensemble des demandeurs d’emploi inscrits s’est chiffré à 206 138 personnes, soit 2212 de plus que le mois précédent et 2639 (-1,3%) de moins qu’au même mois de l’année précédente.

Neuchâtel dépasse Genève

Le canton de Neuchâtel a vu son taux de chômage progresser de 0,2 point en janvier à 5,8%. Ce coefficient est le plus élevé de Suisse avec celui du Valais où le taux est resté stable le mois sous revue.

L’effectif des chômeurs dans le canton de Neuchâtel a grimpé de 244 en janvier, par rapport à décembre, à 5198 personnes, selon les chiffres diffusés mardi par le Secrétariat d’Etat à l’économie. En Valais, le taux est resté à 5,8% mais le nombre de chômeurs a reculé de 17 personnes à 9360.

Genève, qui ne détient plus la palme du chômage le plus élevé depuis décembre, a vu son coefficient progresser de 0,1 point à 5,5%. La hausse est identique dans les cantons de Vaud et de Fribourg à respectivement 5,2% et 3,3%. Fribourg reste le seul canton romand en dessous de la moyenne nationale (3,5%).

Dans le Jura et le Tessin, l’augmentation est de 0,2 point à respectivement 4,3 et 4,8%. Dans le canton de Berne, le taux de chômage a progressé de 0,1 point à 2,7%. Même augmentation dans le canton de Zurich pour un coefficient de 3,6%. Avec un taux de 4,1% (+ 0,2 point), Bâle-Ville est le canton de Suisse alémanique le plus touché par le chômage.

Le taux de chômage le plus bas de Suisse se trouve dans le demi-canton d’Obwald (0,9%) qui a aussi connu en janvier la baisse la plus forte de Suisse (-0,2 point).