Le chômage a continué à baisser en juin en Suisse. A la fin du mois 110’378 personnes étaient inscrites auprès des offices régionaux de placement (ORP), soit 4306 de moins qu’un mois plus tôt, a indiqué le Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco) vendredi. Le taux de chômage a ainsi baissé à 2,8%, contre 2,9% en mai et 3,1% en avril.

Par rapport au mois de juin 2010, le chômage a diminué de 34’095 personnes ou 23,6%, selon les relevés publiés vendredi par le Seco.

Outre les éléments conjoncturels et saisonniers, certains effets liés à l’entrée en vigueur de la loi révisée sur l’assurance chômage (LACI), plus restrictive pour les ayants droit aux prestations, ont aussi été observés en juin, note le Seco. Selon lui, environ 700 chômeurs sont touchés par les modifications de cette loi.

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits aux ORP, qui inclut des personnes n’étant pas au chômage, a pour sa part aussi diminué en juin. Il est ressorti à 165742, soit 5427 de moins qu’en mai et 43’528 de moins (-20,8%) qu’un an plus tôt.

Genève lanterne rouge

A l’exception notable de Fribourg, les cantons romands de même que le Tessin présentaient en juin toujours un taux de chômage supérieur à la moyenne nationale. Globalement, il ressort à 4,2%, contre 2,3% pour la Suisse alémanique, selon les données du Seco.

Genève reste le canton le plus touché, avec un taux de chômage calculé à 5,8%, mais en baisse de 0,2 point par rapport à mai et de 1,2 point par rapport à juin 2010. Vaud suit avec un taux de 4,5% (-0,1 point sur un mois/-0,8 sur un an). Un taux similaire à celui de Neuchâtel, où la décrue a toutefois été plus marquée en rythme annuel (-0,1/-1,5).

Le Valais (-0,3/-0,6) se retrouve au même niveau de 3% que le Jura (-0,1/-2,1). Dans ce dernier canton le recul sur un an est le plus fort de Suisse. Fribourg sort pour sa part du lot avec un taux de chômage de 2,2% (-0,1/-0,7), alors que pour Berne il s’est réduit à 1,8% (-0,1/-0,8). Quant au Tessin, il a vu son taux de chômage s’afficher à 3,9% en juin (-0,1/-0,7).

Les seuls cantons alémaniques où la proportion de chômeurs était supérieure en juin à la moyenne nationale sont ceux de Zurich, avec un taux de 2,9% (inchangé sur un mois/-0,9 point sur un an) et de Bâle-Ville avec un taux de 3,3% (inchangé sur un mois/-0,5).