La situation sur le marché du travail en Suisse s’assombrit, en cette période de faible conjoncture. Le nombre de chômeurs s’est accru en octobre, de 3834, pour s’inscrire à 115 178. Le taux de chômage ressort en légère hausse à 2,9%, contre 2,8% en septembre.

Sur un an, le nombre de chômeurs a néanmoins diminué de 17,4%, soit de 24 187 personnes, a précisé le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) lundi. Le total des demandeurs d’emploi, qui inclut les chômeurs en formation continue ou en situation de gains intermédiaires, a augmenté de 4743 à 169 191.

Le chômage des jeunes, comprenant la tranche d’âge des 15-24 ans, a en revanche reflué. L’effectif a reculé de 222 personnes (-1,2%) par rapport au mois de septembre pour se fixer à 17 710. En variation annuelle, la baisse atteint 21,5%, soit 4843 personnes.

Signe des difficultés économiques actuelles, le nombre de places vacantes annoncées auprès des Offices régionaux de placement (ORP) s’est contracté de 685 à 18 750.

Dans le détail

Le nombre de chômeurs a augmenté dans l’ensemble des cantons romands en octobre, à l’exception du Jura. Il a fortement augmenté en Valais, de 600 personnes (+14,5%), à 4749, pour un taux de chômage en hausse de 0,5 point par rapport à septembre à 3,5%. Cette progression découle de facteurs saisonniers liés à l’activité dans le secteur du tourisme.

A Genève, le nombre de chômeurs s’est accru de 572 personnes (+4,9%) à 12 272, pour un taux de chômage de 5,6% (+ 0,3% en l’espace d’un mois), a précisé lundi le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO). Le canton du bout du lac affiche toujours le coefficient le plus élevé de Suisse. L’Office cantonal de l’emploi à Genève évoque une «hausse importante».

Dans le canton de Vaud, le taux de chômage est demeuré stable à 4,7%, en dépit d’une hausse de 127 (+ 0,8%) du nombre de chômeurs à 15 775. De même, à Neuchâtel, il s’est maintenu à 4,4% de la population active, malgré une progression de 33 chômeurs (+ 0,9%) à 3794.

Fribourg présente toujours pour sa part le taux de chômage le plus bas de Suisse romande, avec 2,5% en octobre (+ 0,1%). Le nombre de chômeurs s’y est toutefois étoffé de 169 (+5,6%) à 3172.

Dans le Jura, la situation ne se détériore pas pour l’heure. Le nombre de chômeurs a diminué de 2 personnes (-0,2%) au regard de septembre à 1036, pour un taux de chômage stable à 3%.

A Berne, les effectifs ont crû de 411 personnes (+4,2%) à 10 229 personnes, pour un taux de chômage à 2% (+ 0,1%). Tandis qu’à Zurich ils ont progressé de 326 personnes (+1,6%) à 21 098, pour un taux de chômage stable à 2,9%.