Christine Lagarde a réussi son grand oral jeudi. La nouvelle présidente de la Banque centrale européenne (BCE) a dirigé sa première réunion de politique monétaire, à l’issue de laquelle elle s’est adressée, comme le veut la tradition, à la presse. Elle a d’abord lu les décisions prises plus tôt sur un ton monocorde dans un décor inchangé avant de dévoiler ses propres couleurs. L’ancienne directrice du Fonds monétaire international n’a en effet pas attendu plus longtemps pour sortir de l’ombre de son prédécesseur Mario Draghi. Celui-ci vient de quitter la BCE après huit ans à sa direction.

Lire aussi: Christine Lagarde sous les feux de la rampe pour sa première à la BCE