Comme nous l'avions anticipé dans notre commentaire de la semaine dernière, les taux d'intérêt japonais montent, et le yen s'apprécie très fortement en ce début de semaine.

Ce développement au Japon a un impact extrêmement important sur le marché des devises en général. La liquidation de positions «short» contre le yen telles que USD/JPY, GBP/JPY, EUR/JPY, mais aussi AUD, NZD et CHF contre la monnaie nipponne a engendré des clôtures de positons sur d'autres paires de monnaies telles que l'EUR/USD et le USD/CHF.

Etant donné l'envergure des engagements «short» yen de ces derniers mois, ce mouvement de correction pourrait bien s'amplifier dans les jours et semaines à venir et une de ses conséquences pourrait être une nouvelle hausse de l'euro contre le franc suisse, qui peut à présent monter jusqu'à 1,5750 dans les jours qui viennent.

En Europe, le marché anticipe une hausse de 25 points de base de la part de la Banque centrale européenne (BCE), ce que Jean-Claude Trichet n'a pas exclu pendant ses dernières interventions. Cette hausse est attendue dès le 2 mars, date de la prochaine réunion de la BCE.

Cette semaine est importante en termes de chiffres économiques. Les indices manufacturiers aux Etats-Unis devraient montrer un ralentissement, alors qu'ils devraient démontrer une activité plus soutenue en Europe, l'Angleterre mise à part.

Nous anticipons également une baisse de la confiance des ménages outre-Atlantique et une stagnation du marché américain de la construction. En Angleterre, le boom du marché immobilier semble toucher à sa fin.

D'un point de vue technique, le support de 1,1830 en EUR/USD semble être très important. Si ce dernier tient, une hausse à 1,1920 voire 1,1940 pourrait se matérialiser avant une baisse plus importante.

Sur la parité USD/JPY, nous anticipons une poursuite du mouvement de baisse du dollar jusqu'à 115,90 puis 114,85. Après cette baisse, une correction vers 117,9 ou 118,40 devrait avoir lieu.

La livre sterling devrait elle aussi céder du terrain contre le dollar pour atteindre 1,7360, voire 1,7280 dans les prochains jours. Là aussi, cette baisse devrait être suivie d'une phase de correction/consolidation qui pourrait ensuite la voir remonter jusqu'à 1,7500.

Le dollar contre franc suisse devrait profiter de la faiblesse de notre monnaie face à l'euro pour se voir propulser jusque vers 1,3250 comme premier objectif. La zone de support de 1,3100/30 est très importante.