Le dollar, en baisse de 3% contre l'euro depuis le début l'année, risque d'être confronté à des mois difficiles. Il a commencé sa descente mardi passé à la suite de la publication de l'indice manufacturier ISM en baisse à 54,2 contre des attentes de 57,5, ce qui contraste avec une hausse de 0,8% de l'indice PME, son équivalent en Europe. De plus, l'économie américaine a créé 108000 emplois en décembre, alors que les analystes tablaient en moyenne sur près du double. Ces données renforcent les spéculations sur la fin imminente du cycle de resserrement monétaire américain. Les rendements des titres d'Etat à 2 ans ont dépassé ceux des notes à 10 ans pour la première fois depuis 2000, ce qui indique une crainte d'un ralentissement économique pour cette année.

La volonté de la Chine de diversifier ses réserves de devises pour chercher des rendements plus attractifs pèse aussi sur le dollar. Une certaine incertitude règne donc sur l'évolution du billet vert. Mais sa faiblesse devrait être tempérée par les données américaines prévues cette semaine: la balance commerciale attendue jeudi à 66 milliards de dollars contre 68,9 le mois précédent, et les ventes de détail vendredi prévues en hausse de 1,1% contre 0,30% en novembre.

L'euro bénéficie quant à lui de perspectives économiques favorables, ce qui renforce les attentes de hausses des taux d'intérêt dans le courant 2006. Malgré ces attentes, nous ne prévoyons pas une hausse des taux par la BCE jeudi, mais un statu quo à 2,25%.

D'un point de vue technique, l'EUR/USD est monté comme attendu à 1,2125. La hausse actuelle devrait s'arrêter près de 1,2175 ou 1,2280, puis une correction baissière à 1,2045 ou même 1,1975 est prévue avant le retour de la tendance haussière.

Le USD/CHF a lui aussi atteint notre objectif à 1,2675. Il devrait corriger depuis les niveaux actuels jusqu'à 1,2850, puis redescendre jusqu'à 1,2570 ou même 1,2245. Le GBP/USD peut encore monter jusqu'à la zone de 1,7715 et après chuter vers 1,7525 ou même 1,7430. Le USD/JPY est, lui, proche de la fin de la baisse. La zone 113,00-50 devrait contenir le mouvement actuel pour un rebond à 116,35 ou 117,05.