Le dollar se reprend suite à la publication de l'indice mesurant l'activité industrielle dans la région de Chicago en hausse à 52,90 contre 49,70 le mois précédent. Comme la barre des 50 points, qui avait été franchie en octobre, marque la frontière entre l'expansion et la récession de l'économie américaine, le sentiment du marché redevient positif vis-à-vis du dollar. Ce regain d'optimiste est aussi aidé par la baisse des matières premières, comme le pétrole et les métaux précieux qui reviennent sur les cours de début novembre.

Le marché semble de nouveau croire à un rebond de l'économie américaine, ceci malgré la baisse des taux de 25 points de base de la Fed attendue lors de leur prochaine réunion le 11 décembre prochain.

Difficile de savoir si la reprise du dollar devrait se poursuivre ces prochains jours/semaines, la semaine étant de nouveau riche en événements, que ce soient les discours des responsables de banques centrales ou les indicateurs économiques importants, comme les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis attendus ce vendredi. La période actuelle de fin d'année étant généralement animée, des mouvements erratiques et violents sont attendus.

Dans la zone euro, l'inflation a atteint 3% en novembre, son plus haut niveau depuis six ans et demi, poussée par la flambée des prix du pétrole et des denrées alimentaires. Cette évolution suscite une inquiétude croissante en Europe et pourrait, selon certains analystes, inciter la Banque centrale européenne à la fermeté lors de sa réunion de politique monétaire ce jeudi, hypothèse que nous ne soutenons pas. Nous nous attendons à ce que la BCE laisse ses taux d'intérêt directeurs inchangés jusqu'à la fin de l'année.

Egalement jeudi, la presque totalité du marché, nous y compris, s'attend à une décision de baisse de 25 points de base de la part de la banque d'Angleterre.

Du point de vue technique, il est trop tôt pour déterminer si la reprise du dollar actuelle est une correction ou un changement de tendance à long terme, même si certains indicateurs techniques vont dans le sens d'une reprise pérenne du dollar. Pour cette semaine, l'eur/usd devrait tester 1,4535 ou même plus bas que 1,4443, les résistances sont à 1,4722 et 1,4769. Le usd/chf devrait consolider entre 1,1078 et 1,1448. Le gbp/usd devrait tester 2,0750, support à 2,0545 et 2,0450. Le usd/jpy est attendu en hausse au-dessus de 112,60, supports à 109,85 et 109,15. La hausse actuelle de l'eur/chf devrait s'arrêter à 1,6575 ou 1,6670 pour ensuite chuter à 1,6485 ou 1,6435.