Tous les ingrédients d’un spectacle haut en couleur sont réunis. Le décor, d’abord. Entre plusieurs représentations de ballet classique russe et le sketch de l’humoriste coronasceptique zougois Marco Rima (entre-temps annulé), le programme du Volkshaus ne mentionne pas un événement autrement plus inhabituel prévu dans ce haut lieu culturel zurichois: le procès de Pierin Vincenz, du nom de l’ancien patron emblématique de la banque Raiffeisen, et de six autres personnes.