Crise

En chute libre, le peso conduit l’Argentine dans le marasme

Une monnaie qui ne cesse de dégringoler, une inflation à 55%, des taux d’intérêt à 70%, la troisième économie d’Amérique latine est entrée dans un cercle vicieux. Le probable changement de gouvernement cet automne pourrait aggraver la situation

Il y a dix-huit ans, l’économie argentine, la troisième en Amérique latine derrière celles du Brésil et du Mexique, s’était brutalement effondrée. En 2019, c’est la même descente aux enfers. Le Fonds monétaire international (FMI) prévoit un recul de la croissance cette année (-1,2%). L’inflation se rapproche de 55% et les taux d’intérêt frôlent les 70%. Surtout, le peso, la monnaie nationale, ne cesse de dégringoler. Il a perdu 17% de sa valeur depuis le début de l’année par rapport au dollar. Sur une plus longue période, la chute est vertigineuse. Début mai 2015, il fallait près de 9 pesos pour un dollar; aujourd’hui, 45.

Lire également: Argentine: la dollarisation fait exploser le prix du gaz