Une semaine après l’annonce par le CICR d’une cyberattaque ayant conduit au siphonnage des données de plus de 500 000 personnes, que se passe-t-il? Régulièrement, le CICR donne des informations sur son site. Dont celle-ci: «Nous avons une équipe spécialisée qui suit tous les rapports que nous recevons sur la mise en ligne de données sur le dark web. Pour l’heure, nous n’avons pas de preuve formelle que des informations piratées lors de la cyberattaque ont été publiées ou échangées», écrivait le CICR mardi.