Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Image d'illustration. Un A330 de Swiss atterrissant à Zurich, 13 octobre 2017.
© Christian Merz/Keystone

aviation

Cinq heures à tourner en rond, le calvaire d'un avion de Swiss

Un A330 qui devait relier Zurich à New York a dû faire marche arrière. Puis patienter, ne pouvant se poser pour une question de poids. Les passagers sont restés plus de neuf heures dans l'appareil, pour revenir au point de départ

Un A330-343 de Swiss assurant la liaison Zurich-New York a dû rapidement faire demi-tour vendredi en raison d'une «anomalie technique au réacteur gauche». Mais l'appareil a dû tourner plus de cinq heures dans les airs avant de pouvoir atterrir.

Ce type d'avion ne peut pas libérer d'un coup son kérosène, explique le porte-parole de la compagnie. Or, le vol LX18 reliant Zurich à l'aéroport new-yorkais de Newark, avec son réservoir entièrement plein, était trop lourd pour pouvoir se poser immédiatement. Il a finalement atterri à Kloten, son point de départ, peu après 2h.

A propos d'aviation: Qui volera le plus loin? Duel sans merci entre Airbus et Boeing

Décollage après quatre heures de retard

Selon le site de l'aéroport, le A330-343 a décollé de Zurich un peu après 21h00 avec près de quatre heures de retard. D'après le site de suivi des vols en temps réel Flightradar24, basé en Suède, l'avion a ensuite tourné en rond au-dessus du sud de l'Allemagne, du canton d'Argovie pendant plusieurs heures avant d'effectuer quelques cercles non loin de Munich et d'enfin rentrer au bercail.

L'aéroport international de Zurich a accordé à Swiss une autorisation spéciale pour se poser en dehors de heures prévues. Le site applique normalement, et depuis 2010, une interdiction générale des vols de nuit entre 23h et 06h.

Cela arrive «extrêmement rarement», assure Swiss

Les 232 personnes à bord – 220 passagers et 12 membres du personnel – ne courent aucun danger. Des chambres d'hôtel ont attendu les voyageurs à leur arrivée à Zurich, afin qu'ils puissent poursuivre leur périple samedi à la première occasion.

De tels incidents arrivent «extrêmement rarement» aux appareils de Swiss, souligne le porte-parole de la compagnie à croix blanche. Swiss possède une flotte de 90 avions et mène chaque jour plus de 400 vols. La compagnie transporte annuellement 17 millions de passagers.

Lire aussi: Le bénéfice de Swiss a bondi en 2017

Un autre vol reliant la Suisse aux Etats-Unis avait déjà eu quelques difficultés vendredi. Un Boeing 767 de la compagnie American Airlines effectuant le trajet Zurich-Philadelphie avait en effet été dévié sur Londres en raison d'une urgence.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)