Image

Cinq modèles de téléviseurs sur le banc d’essai

Les compétitions de football sont l’occasion – le prétexte – de changer de téléviseur. Comment bien le choisir pour profiter au mieux des matchs à domicile?

Les téléviseurs évoluent, par petites touches. Voici une sélection des meilleurs appareils sur le marché.

LG C8, le plus design

Le coréen LG a longtemps été perçu – à tort – comme une marque de seconde division. Il se place désormais parmi les meilleurs en ayant clairement opté pour l’OLED, une technologie où chaque pixel de la dalle de l’écran émet et contrôle sa propre lumière, ce qui permet d’obtenir un noir absolu et des contrastes saisissants. Cette particularité n’est pas sans rappeler les téléviseurs plasma disparus des rayons, mais dont les images restent dans la mémoire des spectateurs exigeants. Si le prix de certains des modèles LG grimpe à 10 000 euros (12 000 francs), le C8 est un bon compromis. Il est équipé du dernier microprocesseur Alpha 9 pour le traitement de l’image et de haut-parleurs d’une puissance correcte bénéficiant du système Dolby Atmos qui projette le son. LG corrige, génération après génération – il en est à la cinquième –, les faiblesses des dalles OLED: la durée de vie a été portée à 30 000 heures (soit dix ans à raison de huit heures par jour), un «nettoyage» automatique pour éviter les problèmes de marquage sur l’écran ou encore un traitement antireflet qui diminue la teinte rosée parfois observable lorsque l’appareil est placé près d’une baie vitrée.
A partir de 2500 euros (environ 2800 francs), de 139 cm à 195 cm de diagonale.

 Loewe Bild 3.55 OLED, le plus fin

Loewe, marque allemande connue pour ses appareils luxueux – et très chers –, propose un modèle enfin plus accessible et néanmoins très bien équipé avec un écran ultrafin de seulement 4,9 mm (soit moins que la plupart des smartphones), le Bluetooth (émetteur et récepteur), trois doubles tuners pour la TNT, le câble et le satellite. Sa barre de son intégrée d’une puissance de 80 W vous permettra de vivre le match presque comme si vous étiez dans les gradins, avec des graves musclés. L’écran OLED offre un contraste et des noirs puissants. En revanche, ceux qui sont habitués aux écrans survitaminés en couleurs pétantes auront l’impression d’une image un peu pâle. Un parti pris totalement assumé par Loewe, qui veut apporter un rendu proche du naturel, mais qui n’est pas tout à fait convaincant lorsqu’il s’agit de regarder une rencontre sportive. Le modèle de 139 cm de diagonale coûte 2990 euros, soit environ 3400 francs.

Philips 55POS9002 OLED, le plus original

L’Ambilight a, depuis que Philips l’a implémenté sur certains de ses téléviseurs, ses détracteurs et ses fans. Installé derrière l’appareil, ce système de LED lumineux qui changent de couleur en fonction de l’image transforme le salon en boîte de nuit pour certains, et plonge le téléspectateur dans l’ambiance du programme pour d’autres. Dans le cas des matchs de foot, c’est clairement le second effet qui se produit. Mieux encore, ce système vient compléter agréablement l’écran OLED plus fort sur les contrastes et les noirs que sur la vivacité de ses couleurs. On pourra regretter le manque de soin apporté aux finitions de la télécommande, dont le clavier alphanumérique – une très bonne idée – s’efface au fur et à mesure de son utilisation… Cependant, pour ceux qui veulent opter pour l’OLED, cet appareil récent offre un bon rapport qualité-prix. Le modèle Philips TV 55POS9002 OLED avec une diagonale de 139 cm coûte 1990 euros (environ 2400 francs).

Panasonic Série EX700, le plus prometteur

La marque nippone Panasonic est une valeur sûre, mais pas besoin de casser sa tirelire pour acquérir un bon téléviseur, même avec une dalle LCD. La série EX700, commercialisée en 2017, offre un traitement localisé de l’image pour voir les moindres détails, l’ultra-haute définition bien sûr, un son correct pour un téléviseur aussi fin. Le design, qui fut jadis un des points faibles de la marque, a été soigné, avec, notamment, un pied qui propose quatre positions différentes pour l’adapter à chaque taille de table. Pour ceux qui disposent d’un budget plus important, la série FX700, sortie cette année, prend en charge les dernières évolutions de la technologie HDR qui rend plus naturelles les couleurs et améliore significativement les contrastes. Les prix: série EX700, à partir de 669 euros (environ 800 francs), de 126 à 164 cm de diagonale. Série FX700, 138 cm de diagonale, 1099 euros (environ 1300 francs).

Samsung Q9F, le plus lumineux

Boudant la technologie OLED développée par son rival coréen, Samsung met en avant ses téléviseurs QLED. Une astuce marketing? Pas tout à fait: une couche de nanocristaux liquides a été placée entre l’écran LCD et le système de rétroéclairage LED. Résultat: une image vive, lumineuse, avec des couleurs intenses et aussi quelques petits artefacts lors de mouvements de caméra très rapides, visibles surtout sur les écrans de très grande taille. Les noirs, sans être absolus comme avec les écrans OLED, sont néanmoins très profonds. Le téléviseur Q9F intègre de nouveaux contenus comme Netflix, mais surtout Canal+, disponible sans décodeur – et toujours avec un abonnement. Il est vendu avec le pack SFR Sport, qui est gratuit le premier mois: résultat, les nouveaux acquéreurs de ces appareils pourront voir, sans bourse délier, les matchs diffusés en ultra-haute définition sur la chaîne TF1 4K intégrée dans le forfait. A partir de 2999 euros (environ 3500 francs), de 140 cm à 190,5 cm de diagonale.

Publicité