Cinq des plus grandes raffineries d’or de la planète sont sises en Suisse: Metalor à Neuchâtel, Cendres + Métaux à Bienne, Pamp à Castel San Pietro (TI), Valcambi à Balerna (TI) et Argor Heraeus à Mendrisio (TI). Selon les experts, 70% du métal précieux mondial est transformé en terres helvétiques.

Différents types de produits sortent des raffineries helvétiques, dont plusieurs sont spécifiquement destinés à la place financière. Des lingots d’or pouvant atteindre plus de 12 kilos pièce sont notamment confectionnés pour les banques centrales, qui les utilisent comme réserves. Quant aux fines plaques de 100 grammes, elles servent de garantie pour certains types de fonds.

Les usines helvétiques fabriquent également des composants pour l’horlogerie ou l’industrie électronique. Dans chaque téléphone portable se cachent en effet 24 milligrammes d’or (contre 220 pour les ordinateurs portables).

Actuellement, les raffineries du pays importent directement la majorité de l’or dont elles ont besoin. Cela n’a pas toujours été le cas: alors qu’Argor Heraeus a longtemps appartenu à l’Union des banques suisses, Metalor était en mains de la Société de banque suisse et Valcambi de Crédit Suisse.