Un clavier unique pour travailler avec son smartphone, sa tablette et son ordinateur? Logitech avait déjà tenté sa chance sur ce créneau, via les modèles précédents K380 et K480. Depuis quelques jours, le fabricant de périphériques informatiques commercialise un nouveau modèle, le K780. Il est destiné à fonctionner avec des smartphones, tablettes et ordinateurs de toutes marques.

La première impression dégagée par ce clavier est plutôt bonne. Il est d’abord très lourd (875 gram-mes), ce qui l’exclura de toute utilisation en déplacement. Il est aussi très grand, avec une largeur de 38 centimètres. Il est donc destiné à rester au bureau ou chez soi. Logitech n’a pas privilégié l’aluminium pour le matériau employé, mais un mélange de plastique et de caoutchouc de très bonne qualité. Les bords du clavier sont arrondis, tout comme le sont les touches. Un joli design et un vrai confort d’utilisation.

Synchronisation facile

Le modèle K780 est destiné à être utilisé avec trois appareils, sans fil, que ce soit via Bluetooth ou la connexion Logitech Unifying. Pour employer cette dernière, il faut simplement insérer le mini-dongle USB fourni par Logitech dans l’ordinateur et télécharger un logiciel. La synchronisation avec Bluetooth est facile et rapide. Un code apparaît sur l’écran du smartphone, qu’il faut ensuite taper sur le clavier lors de la première synchronisation. Mais attention à ne pas oublier de taper «enter» une fois le code de sécurité enregistré, ce que Logitech ne précise pas dans sa marche à suivre.

Le clavier est complet, au point que certaines touches permettent, via des combinaisons, d’activer jusqu’à quatre symboles différents, selon la tablette, le smartphone ou l’ordinateur (Mac ou PC) employé. Cela demande donc un temps d’adaptation pour exploiter pleinement les possibilités du clavier. Dommage, par contre, qu’aucune petite lumière n’indique lorsque la touche majuscule est verrouillée. En revanche, une lumière montre lorsque le pavé tactile est activé. L’autonomie des piles du clavier est de deux ans, affirme Logitech.

Apple lance son clavier

Le clavier possède une large rainure à l’avant, destinée à accueillir, en mode horizontal ou vertical, smartphone ou tablette. Il faut que le premier soit sans coque de protection pour être inséré. Le clavier est si lourd qu’il supporte sans souci les tablettes les plus pesantes. Le modèle K780 coûte 109 francs et se destine vraiment à ceux qui ont souvent de longs textes à écrire sur smartphone et sur tablette, ce qui concerne a priori une minorité d’utilisateurs.

A noter par ailleurs qu’Apple vient de commercialiser son Smart Keyboard pour iPad Pro, avec clavier suisse. De très bonne facture, capable de soutenir la tablette face à l’utilisateur, il coûte tout de même 159 francs pour le modèle 9,7 pouces.


Google lance son «Gboard» pour iPhone

Google a lancé il y a quelques jours son propre clavier pour iOS (iPhone et iPad), disponible sous forme d’application. On le trouve en français, mais aussi dans quatre autres langues. L’application, gratuite, permet d’accéder directement au moteur de recherche et de partager les résultats sans quitter l’application sur laquelle on se trouve. Ainsi, le clavier intègre la recherche Google, ce qui évite de devoir passer d’une application à une autre. L’utilisateur peut simplement effectuer sa requête en appuyant sur le bouton «G» pour ensuite partager ses découvertes, comme des images, des vidéos ou des éléments d’actualité. De plus, le programme permet d’intégrer des emojis, des GIF animés mais aussi d’utiliser la saisie gestuelle. Il est également possible de paramétrer le design du clavier, non seulement les touches mais aussi l’arrière-plan, en ajoutant par exemple une image ou une photo. (LT)