Clubhouse aura peut-être sa place dans quelques mois dans le musée des défunts réseaux sociaux. Ou alors ce sera un hit qui menacera TikTok, Facebook ou Snapchat. Impossible de le dire, comme à chaque émergence d’un phénomène viral. Car la star de ce début d’année, c’est lui, Clubhouse. Une application qui propose d’écouter des inconnus (pour la plupart), de s’exprimer, de découvrir. Sans texte ni photo. Mais attention, Clubhouse, gratuit, semble très curieux de nos données personnelles.

Lire aussi: La grande peur de Facebook