Médias

CNN Money Switzerland: les zones d’ombre persistent 

CNN Money Switzerland présentera ses premières émissions le 24 janvier prochain lors du Forum de Davos. Dédié aux milieux d’affaires, le canal anglophone refuse de discuter de tous les aspects financiers de son modèle

Le lancement de CNN Money en Suisse, qui se veut un multimédia en anglais dédié à l’économie, la finance et au lifestyle, est plutôt nébuleux. La société qui entend aller au-delà des breakingnews refuse de discuter des aspects financiers de son modèle d’affaires.

Lors de sa conférence de presse de lancement, mercredi à Zurich, Julien Pitton, président du conseil d’administration, s’est contenté de présenter un «No comment» à toutes les questions liées aux aspects financiers, à l’actionnariat de cette nouvelle société, aux sponsors ou encore au moment à partir duquel il espère devenir bénéficiaire. La société indique tout de même que le siège se trouve à Lausanne, qu’elle dispose de bureaux à Zurich, Genève et bientôt à Gland et qu’elle emploie 27 collaborateurs dont 16 journalistes.

A lire aussi: AT&T pourrait devoir céder CNN pour fusionner avec Time Warner

CNN International, qui appartient à Turner Broadcasting, n’est pas actionnaire du nouveau média économique mais il est lui lié par un contrat de licence à long terme. Le partenariat concerne «la marque, les ressources, la technologie et le contenu», indique Julien Pitton.

Un contrat avec CNN

Interrogé sur la définition de la réussite de l’entreprise, Julien Pitton, un ancien d’Edmond de Rothschild, Paribas et Ferrier Lullin, indique qu’il sera fonction de l’audience, de sa qualité et de sa quantité. Impossible toutefois de la mettre en relation avec les autres médias suisses. «Aucun autre média suisse n’est comparable parce que tous sont très régionaux», indique Christophe Rasch, directeur de la société. Et d’ajouter que les leaders du pays «devaient aller à Londres pour parler à une audience internationale».

Dans son édition de mercredi, le Tages Anzeiger dénonce «la structure délicate» du nouveau média et reproche en particulier la «double fonction du chef» de CNN Money Switzerland, Christophe Rasch. Ce dernier est passé par la RTS dont il a notamment créé le pôle numérique, puis par Edipresse où il était responsable du business development, avant de devenir en 2009 directeur de La Télé, poste qu’il a quitté en mai 2014 alors que la chaîne de télévision valdo-fribourgeoise avait enregistré une perte opérationnelle de 1,5 million de francs.

Lors de la conférence de mercredi, il est apparu que 80% du capital de CNN Money Switzerland appartiennent au management et à des partenaires dont Media Go, une agence de conseils dans les médias dont le fondateur et directeur général n’est autre que Christophe Rasch, selon le Tages Anzeiger.

Par ailleurs, Yan Schwalbe, prévu pour être cadre, a annoncé il y a une semaine son départ du nouveau média pour revenir à Finanz und Wirtschaft en tant que rédacteur en chef.

Les débuts le 24 janvier

Sur le plan commercial, les annonceurs pourront collaborer avec CNN Money Switzerland et CNN International. En Suisse, un partenariat a été signé avec Romandie Network et Audienzz.

A partir du 24 janvier prochain, pour les débuts du WEF de Davos, la «première chaîne de TV nationale anglophone», diffusera ses programmes par le biais des principaux diffuseurs (Swisscom TV, UPC, Net +) et sur les réseaux sociaux ainsi que sur son site internet.

Le programme comprendra Swiss Pulse, un direct quotidien entre 18h et 21h. En dehors de cette plage horaire, la programmation sera consacrée à des thèmes spécifiques et à la rediffusion de Swiss Pulse.

Publicité