Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Costa gère 2400 points de vente en Grande-Bretagne et 1400 magasins à travers une trentaine de pays.
© John Stillwell/PA VIA AP

Boissons

Coca-Cola s’offre une dose de caféine à 4,9 milliards de francs

Après le rachat des produits Starbucks par Nestlé, la multinationale du soda s’attaque au marché du café en achetant la chaîne Costa Coffee. A la peine, l’industrie alimentaire se diversifie à coups de milliards

Les grandes manœuvres ne sont pas terminées dans l’industrie alimentaire. Coca-Cola a cassé sa tirelire pour s’offrir la chaîne britannique Costa Coffee. Montant de la transaction: 3,9 milliards de livres sterling (4,9 milliards de francs), a annoncé vendredi le vendeur, le groupe britannique d’hôtellerie et restauration Whitbread.

Costa gère 2400 points de vente en Grande-Bretagne et 1400 magasins à travers une trentaine de pays. La transaction permet à Coca-Cola de se diversifier dans les boissons chaudes, «l’un des derniers segments du marché des boissons où nous n’avions pas de marque globale», a souligné le directeur de la multinationale d’Atlanta, James Quincey, dans un communiqué.

Un derby Coke-Pepsi sans gagnant

Les ventes annuelles de la multinationale du soda sont en recul depuis 2012, alors que les consommateurs se détournent progressivement des boissons sucrées. Même sur leur marché historique. Le grand derby qui oppose les marques Coke et Pepsi n’a livré que des perdants l’année dernière: leurs volumes ont décliné respectivement de 2 et 4,5%, selon le rapport annuel du Beverage Digest.

Lire aussi: Le duel entre Coca et Pepsi passe du soda à l’eau

En quête de nouveaux vecteurs de croissance, les multinationales puisent dans leurs réserves de capitaux pour investir rapidement d’autres secteurs. La semaine dernière, PepsiCo Inc. a misé 3,2 milliards de dollars (3,14 milliards de francs) sur le fabricant d’eau gazéifiée israélien SodaStream.

Déjà connu pour ses dosettes Nespresso, Nestlé a, lui, accentué son empreinte dans le secteur du café. Le géant veveysan s’est offert les producteurs niche Blue Bottle Coffee et Chameleon Cold-Brew et, pour 7,2 milliards de dollars, la licence des produits du géant Starbucks. La guerre du café est servie.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)