Découpler l’intelligence artificielle (ou IA, selon son acronyme) du big data. C’est l’objectif de la start-up genevoise Cogito Instruments, qui développe, depuis 2016, des puces permettant aux machines d’apprendre par elles-mêmes, grâce à de petites quantités de données. Elle a lancé mercredi une campagne de financement, à l’occasion d’un événement consacré aux investisseurs, au siège de la Fédération des entreprises romandes (FER) à Genève.