Des perturbations attendues en raison d’une grève

Avec au moins un millier de vols annulés, la journée de vendredi s’annonce très difficile pour les usagers du transport aérien français, affecté par une grève des aiguilleurs du ciel, qui demandent des augmentations de salaires face à l’inflation.

Les vols au départ de la Suisse sont concernés. Les passagers voulant se rendre en France devront s’armer de patience. A Genève, Bâle et Zurich, plusieurs vols au départ et à en direction de Paris ainsi que d’autres villes françaises comme Bordeaux ou Marseille ont été annulés, est-il indiqué sur les sites internet des trois principaux aéroports suisses.

Au début de l’été, l’aéroport de Genève riait d’un œil et pleurait de l’autre: il anticipait une hausse du nombre de passagers mais craignait des chaos dans ses terminaux dus à des grèves dans le secteur en Europe. «L’été s’est bien passé finalement. Mieux que lors des moments plus difficiles survenus en mars-avril avec la saison de ski et une brutale reprise», indique un porte-parole au Temps. Les statistiques aéroportuaires et les annulations de dernière minute, que nous avons recueillies sur les panneaux d’affichages en juillet et en août, lui donnent raison.