La Commission de la concurrence (Comco) a approuvé la participation d'un consortium d'entreprises dans CFF Cargo. Planzer et Camion-Transport, Galliker et Bertschi, via leur filiale commune Swiss Combi, veulent acquérir une participation de 35% dans la division fret des CFF, a rappelé le gendarme de la concurrence jeudi dans un communiqué.

En décembre 2019, la Comco avait lancé un examen approfondi de l'opération, estimant que cette prise de participation recelait notamment un risque de «création d'une position dominante collective».

Lire aussi: Andreas Meyer: «Après la crise, le redémarrage prendra du temps»

Montant non-divulgué

L'annonce du projet de collaboration entre les CFF et quatre transporteurs routiers remonte à fin août 2019. Planzer, Camion-Transport, Galliker et Bertschi avaient alors fait part de leur intention de prendre une participation dans CFF Cargo via un consortium baptisé Swiss Combi.

Ce dernier s'était porté acquéreur – pour un montant non divulgué – de 35% du capital-actions, les CFF conservant la majorité de contrôle avec les 65% restants. La participation de Planzer et Camion-Transport dans Swiss Combi se monte à 80% à parts égales, les 20% restants étant répartis entre Bertschi et Galliker, à raison de 10% chacun.

Plus de 32 tonnes de marchandises transportées

A l'assemblée générale de CFF Cargo fin avril, Eric Grob doit accéder à la présidence du conseil d'administration, tandis que le directeur financier des CFF, Christoph Hammer, doit conserver son poste d'administrateur. Nicolas Perrin reprend le mandat d'Andreas Meyer, l'ex-patron des CFF. La coentreprise Swiss Combi sera représentée au sein de l'organe de surveillance avec Nils Planzer et Josef Jäger.

Lire également: En recul, CFF Cargo se met en mode automatique

CFF Cargo, fondée en 2001, a transporté l'année dernière en Suisse quelque 32,8 millions de tonnes de marchandises et revendique environ un quart de l'ensemble des prestations du trafic marchandises en Suisse. Le chiffre d'affaires a atteint 712 millions de francs en 2019.

Le rapprochement ne concerne pas la branche internationale de CFF Cargo, destinée à être séparée de CFF Cargo au printemps, après quoi elle sera directement gérée par l'ex-régie fédérale.