La Commission de la concurrence (Comco) a ouvert une enquête contre plusieurs banques, dont UBS et Julius Baer, pour examiner si des accords illicites ont été conclus dans le négoce de métaux précieux, a-t-elle annoncé lundi.

Hormis les deux établissements helvétiques, Deutsche Bank, HSBC, Barclays, Morgan Stanley et Mitsui sont également dans le collimateur du gendarme de la concurrence, selon un communiqué.

La Comco «dispose d’indices selon lesquels ces banques auraient éventuellement conclu des accords illicites à la concurrence dans le cadre du négoce de métaux précieux», notamment dans la fixation des prix et les «spreads» de l’or, de l’argent, du platine et du palladium, a précisé le régulateur.

En mai dernier, UBS a écopé de deux amendes aux Etats-Unis dans les affaires de manipulations des devises et du taux Libor. La première se monte à 342 millions de dollars et la deuxième à 203 millions de dollars.