Un 25e anniversaire sur fond de révision de loi pour la Commission de la concurrence (Comco). Lors de sa conférence de presse annuelle mardi à Berne, elle a longuement évoqué son quart de siècle, célébré cette année, ainsi que celui de la loi sur les cartels et celui de la loi sur les marchés intérieurs. Leur création découle du refus de la Suisse de rejoindre l’EEE en 1992, à la suite duquel le Conseil fédéral avait lancé un programme visant «à compenser le manque d’impulsions en matière de politique de la concurrence».

Si la Comco estime que la loi sur les cartels «constitue un pilier important de la politique économique de la Suisse et joue bien son rôle», elle constate qu’elle comporte encore des lacunes qui doivent être comblées par une révision du texte. Après un premier échec devant les Chambres fédérales en 2014, cette nouvelle mouture doit être mise en consultation au premier semestre 2021, si le covid n’entraîne pas de retard.