Le fabricant thurgovien de matériel ferroviaire, qui prévoit d’entrer en Bourse, livrera 127 rames composées de deux voitures pour le métro d’Atlanta, pour un montant dépassant les 600 millions de dollars (591 millions de francs), hors options.

Lire aussi: Stadler Rail peut enfin lancer son offensive aux Etats-Unis

Historique également au titre de première commande d’envergure pour des métros aux Etats-Unis, l’ordre s’accompagne de deux options de 25 rames chacune, a précisé vendredi l’entreprise suisse à Bussnang. Les nouvelles compositions circuleront à compter de 2023 sur la ligne desservant le plus grand aéroport du monde, Hartsfield-Jackson Atlanta International Airport.

Neuvième métropole des Etats-Unis, Atlanta abrite notamment les sièges de Coca-Cola, United Parcel Services (UPS), CNN et Delta Airlines. L’aire urbaine, qui recense plus de 5,8 millions d’habitants, dispose de l’un des plus importants réseaux de métro du pays de l’Oncle Sam. Les 127 rames seront produites sur le nouveau site de Stadler Rail à Salt Lake City.

Revue de presse du 27 février 2017: Des ennuis pour Peter Spuhler et Stadler Rail en Californie

Actuellement, Stadler Rail produit des rames de métro pour les villes de Minsk, de Barcelone, Berlin, Glasgow et Liverpool.