Le groupe industriel zurichois Sulzer a ressenti les effets de la crise sur pratiquement l’ensemble de ses marchés l’an dernier. Globalement, ses entrées de commandes ont chuté de 24,3% par rapport à 2008, à 3,018 milliards de francs.

Le groupe actif notamment dans les pompes, le traitement de surfaces, les installations pour la chimie pétrolière et les turbomachines «ne s’attend pas à une reprise à court terme de ses marchés clés», a-t-il indiqué jeudi dans un communiqué.

Pour 2010, Sulzer prévoit même un nouveau recul de ses commandes, fortement liées à l’industrie du pétrole et du gaz. Certains marchés vont toutefois se stabiliser, selon le groupe qui qualifie ses perspectives à plus long terme de «positives». Il ne donne pour l’heure pas encore d’indications sur les résultats et bénéfices de l’exercice écoulé.