Depuis qu'elles ont abandonné leur statut d'association, il y a quelques années, les Bourses font ce qu'on attend de toute entreprise: maximiser leur profit. Avec succès, en partie grâce à leur position monopolistique. Une situation qui ne les incite guère à baisser leurs tarifs, au grand dam de leurs clients. Profitant d'une directive européenne qui facilite la concurrence, les banques ont donc bien raison de s'émanciper. Elles suivent d'ailleurs l'exemple de Chi-X, une nouvelle plateforme qui se veut dix fois plus rapide et dix fois moins cher que les Bourses européennes historiques!

Les leçons de l'échec de Tradepoint, un système de négoce auquel participait Credit Suisse au tournant des années 2000, ont sûrement été tirées.

Et même si leur initiative échouait, les sept banques ont déjà fait bouger Euronext. La Bourse paneuropéenne qui va se marier avec l'Américain Nyse avait annoncé la veille une prochaine baisse de ses prix. Difficile de croire à une coïncidence.