En quelques années, le groupe Nestlé a changé de visage. Ce n'est plus l'industriel alimentaire confiant dans la solidité de ses marques au point d'en oublier le contact direct avec le consommateur final. Longtemps perçu comme un simple slogan, le développement des produits «santé» se concrétise lentement. Mais Nestlé, après s'être rapproché du consommateur, notamment par des systèmes de vente directe introduits en Amérique du Sud et en Asie, s'engage sur un nouvel axe de proximité: celui des services associés aux produits. La gamme Gerber, achetée hier, comporte des assurances vie accompagnant le nourrisson, et des conseils directs aux mères. A quand la nouvelle division «services» de Nestlé, bourgeonnant autour de Gerber et de Jenny Craig, la marque associée au contrôle de son poids?