Swisscom, Sunrise et Orange ont raison quand ils affirment que certains de leurs tarifs sont aussi avantageux que ceux imposés par Bruxelles. Mais pour en profiter, le malheureux consommateur doit effectuer une véritable étude de marché: Sunrise propose par exemple à lui seul quatre abonnements annexes permettant de téléphoner moins cher, alors qu'une option de Swisscom renchérit certains appels effectués dans un pays étranger...

Ce n'est bien sûr pas innocent. Les opérateurs proposent déjà chacun une dizaine d'abonnements et d'offres prépayées, ils n'ont aucune raison de ne pas perdre aussi le consommateur lorsqu'il téléphone de l'étranger, rendant toute comparaison difficile. Une régulation en Suisse est donc tout aussi souhaitable que dans l'Union.