La crise de l'été dernier sera bientôt oubliée. Après la sensible hausse de mardi, l'action Vögele ne doit plus s'apprécier que d'un tiers pour retrouver son niveau de juin dernier. Les chiffres présentés y contribueront sans doute. D'autant plus aisément que le groupe suisse se traite toujours avec une décote d'environ 20% sur ses concurrents européens.

Le retournement est partiellement dans les cours. Mais il reste impressionnant. L'endettement net a été réduit de 375 millions de francs en trois ans uniquement grâce aux progrès opérationnels. Le bénéfice ne résulte d'aucun désinvestissement. Le management a mieux géré sa logistique, son assortiment, son positionnement, permettant à la marge brute de progresser de 47,8% de 2001 au sommet de 59,8% en 2004, un niveau remarquable. L'actionnaire principal, le fonds de placement Classic Global Equity Fund, en est le premier bénéficiaire. Mais l'investisseur ne devra pas oublier que la bonne surprise est aussi due à deux bons mois, novembre et décembre. A long terme, le créneau du textile bon marché ne va pas croître. Le président de la direction anticipe une stagnation de la consommation. L'augmentation du bénéfice résultera plus que jamais des mesures d'économie.