A l’instar des autres places européennes, la Bourse suisse a replongé après l’ouverture de Wall Street, où les indices Nasdaq et Dow Jones perdaient plus de 3,5% une heure après l’ouverture. A 16H50, l’indice SMI (Swiss Market Index) cédait 2,3%.

Ailleurs en Europe, la Bourse de Paris a dévissé de plus de 3,4% en fin d’après-midi, Milan de 5,4% et la Bourse de Franfort de 3,45%.

Avant l’ouverture de Wall Street, le secteur bancaire avait déjà tiré à la baisse les marchés après que le ministre grec des Finances Evangelos Vénizelos a déclaré que son pays envisageait d’inclure dans son programme d’échange d’obligations les titres à longue échéance, ce qui pénaliserait les créanciers.