Les effets de l’expansion de l’épidémie du coronavirus à travers le monde s’aggravent d’heure en heure. Mercredi matin, la compagnie Swiss maintenait encore ses 12 vols hebdomadaires vers Pékin et Shanghai. En fin d’après-midi, elle annonçait à la suite de sa maison mère allemande, Lufthansa, l’annulation de tous ses vols vers la Chine continentale jusqu’au 9 février. Un dernier départ vers ces destinations doit avoir lieu demain, tandis que la liaison avec Hongkong est maintenue.

«Cette décision a été prise en raison de la situation générale peu claire et afin de protéger nos employés», indique une porte-parole de la compagnie. Depuis la semaine dernière, Swiss propose aux voyageurs d’échanger ou d’annuler sans frais leurs billets pour les vols à destination de la Chine. Ces billets doivent avoir été établis avant le 23 janvier pour des vols devant s’effectuer entre le 23 janvier et le 24 février.