Si vous envisagez de trouver un établissement qui puisse vous établir une planification financière, il faut absolument que vous profitiez d'un avantage bien réel qu'offrent généralement ces sociétés. Elles proposent en effet un premier entretien gratuit et sans engagement, qu'elles facturent ou non leurs prestations par la suite. Vous pourriez ainsi choisir des types d'établissements différents et évaluer la qualité des prestations proposées.

Christine Calvino, d'E-gestion, qui connaît bien le marché, puisqu'elle a réalisé il y a deux ans un travail de diplôme sur ce sujet en Suisse romande dans le cadre de ses études, met en avant trois questions à poser: «Est-ce qu'on rend un rapport; combien d'heures on y passe; quelle est la compétence au niveau de la formation et/ou de l'expérience du planificateur.»

Elle conseille également de vérifier que l'interlocuteur est membre de l'une des deux associations professionnelles de planificateurs financiers (auxquelles elle-même appartient), soit SFPO (http://www.sfpo.ch) et FPVS (http://www.fpvs.ch). «Si c'est le cas, c'est évidemment un très bon point. Mais il y a d'autres canaux de formation, sans compter l'expérience professionnelle», ajoute-t-elle.

Un autre élément d'appréciation, aussi important que les compétences techniques du planificateur ou du conseiller, est sa capacité à faire «accoucher» le client ou pour le dire de manière plus sophistiquée, «de lui appliquer une véritable maïeutique, pour l'aider à exprimer ses besoins», comme l'explique encore Albert Gallegos. «Le client doit sentir une véritable empathie à son égard. Sinon, il ferait mieux d'aller voir ailleurs!»

Allant dans le même sens, Christine Calvino, met en avant l'importance de la qualité de la relation que vous allez entretenir avec le professionnel qui va vous recevoir lors d'un premier entretien. «Il faut que vous vous sentiez en confiance, car une planification financière est l'un des investissements les plus importants de votre vie, et il va falloir lui donner de nombreuses informations personnelles.»