Luckin Coffee, rival affiché en Chine du géant américain Starbucks, a payé une amende de 180 millions de dollars (147 millions d'euros) à l'autorité américaine des marchés financiers pour avoir falsifié ses comptes. Le groupe «a fait des fausses déclarations significatives sur son chiffre d'affaires, ses dépenses et sa perte nette opérationnelle afin de faire croire à une forte croissance et à la progression de sa rentabilité et d'atteindre les objectifs qu'il avait présentés», accuse la Securities and Exchange Commission (SEC), dans un communiqué.

Lire aussi: Credit Suisse éclaboussé par le scandale Luckin Coffee

Selon sa plainte, Luckin a fabriqué de toutes pièces plus de 300 millions de dollars (245 millions d'euros) de ventes entre avril 2019 et janvier 2020 en rapportant de fausses transactions avec des parties tierces, et certains employés ont tenté de cacher la fraude en gonflant les dépenses de plus de 190 millions de dollars (155 millions d'euros). Ses rapports trimestriels, des documents essentiels pour que les analystes et investisseurs puissent jauger de la santé financière d'une entreprise, ont aussi été falsifiés.

Luckin, qui n'a ni reconnu ni nié sa culpabilité, a sur la même période levé ou emprunté plus de 864 millions de dollars (706 millions d'euros) sur les marchés. L'accord conclu avec la SEC mercredi «reflète notre coopération et les efforts que nous avons faits pour remédier aux problèmes, et permet à la compagnie de continuer à mettre en oeuvre sa stratégie», a estimé le PDG de la société, Jinyi Guo, dans un communiqué.

Un temps coté à Wall Street

Le groupe avait révélé au printemps qu'un de ses dirigeants était accusé d'avoir falsifié le chiffre des ventes en 2019. Cette révélation avait fait l'effet d'une bombe.

L'action de la société échangée au Nasdaq à New York avait dans la foulée chuté de plus de 70% avant d'être complètement retirée de la cote, en juillet. Et son président-fondateur avait été poussé vers la sortie avec d'autres cadres.

Lire encore: L’ascension vertigineuse de Luckin Coffee

Créée en 2017, Luckin a connu un développement ultra-rapide grâce au soutien financier d'investisseurs étrangers. En début d'année, l'entreprise comptait ainsi en Chine plus de 4500 points de vente, soit plus que Starbucks (4200 environ) son concurrent direct pourtant implanté dans le pays depuis 1999.

Pour bousculer la chaîne américaine, qui a largement favorisé le décollage d'une culture du café en Chine, Luckin a attiré les consommateurs à coups de généreux coupons de réduction.