La récente étude de l’institut de recherche économique BAK Economics, mandatée par l’Association suisse des banquiers et l’Association suisse des assurances, démontre que le secteur financier helvétique demeure un partenaire essentiel de l’économie suisse. Il n’y a en effet que de rares pays où le secteur financier fournit une part de valeur ajoutée plus importante qu’en Suisse.

Lire aussi une précédente chronique: Echange automatique de renseignements: un nouveau défi pour la Suisse