Noël approche à grands pas et avec lui, les inévitables cadeaux. Comme chaque année, les consoles de jeux trôneront en bonne place au pied du sapin. Et ce d’autant plus que ces derniers mois, de nouvelles venues ont pointé le bout de leurs pads. Si vous êtes perdus dans la réalité virtuelle, ou que vous ne savez pas quelle Playstation acheter au petit dernier, ce petit guide d’achat vous permettra d’y voir plus clair.

La XBox One S, pour sa manette

Arrivée dans les rayons cet automne, la XBox One S de Microsoft a fait une cure d’amincissement. La console voit son volume réduit de 40%, tout en intégrant l’imposant bloc d’alimentation. Très bon point pour ceux qui disposent de peu d’espace, ou qui détestent les câbles.

Du côté technique, la XBox One S offre l’avantage de lire les Blu-ray Ultra HD (UHD) et de gérer les contrastes dits HDR, dernier raffinement des téléviseurs les plus haut de gamme compatibles UHD. Un bon point pour ceux qui ont récemment acquis une telle télévision, une fioriture inutile pour les autres.

Le gros point positif de cette console est peut-être sa nouvelle manette. Toujours aussi excellente, elle se veut plus agréable à prendre en main et embarque désormais une connexion Bluetooth pour la connecter à d’autres appareils. Ceux qui se sont déjà arraché les cheveux en essayant de brancher une manette XBox sur un PC apprécieront.

La XBox One S est donc une bonne console uniquement pour les propriétaires d’un téléviseur UHD, ou ceux qui projettent d’en acheter un. Mais il faudra faire vite, car sa remplaçante, dite Scorpio, est prévue pour fin 2017.

Prix public: 359 francs en version 1 To avec Gears of War 4

Les +: encombrement réduit, compatibilité Ultra HD

Les –: besoin d’une TV récente, console obsolète dans un an

Les Playstation, pour la réalité virtuelle

Plus fine et plus légère que la Playstation 4, la PS Slim est la nouvelle console tout public de Sony. Elle remplacera peu à peu sa grande sœur dont la production a été arrêtée cet été au Japon. Si elles affichent les mêmes caractéristiques (puissance et fonctionnalités), il est possible d’acheter un PS Slim avec un disque dur d’un téraoctet, permettant d’accueillir deux fois plus de jeux (50 francs de plus).

La PS Pro est, elle, destinée à un public averti, prêt à investir pour se rapprocher d’une expérience de jeu toujours plus réaliste (graphismes et contrastes proche des derniers PC). Attention toutefois: les graphismes version améliorée de la console sont uniquement compatibles avec des téléviseurs ultra HD encore peu répandus dans les foyers et, contrairement à la PS Slim, et à la XBox One S, elle ne permet pas de lire les disques Blu-Ray UHD.

Le Playstation VR (PSVR) est le dernier gadget de Sony: un casque de réalité virtuelle, compatible avec tous les modèles de PS4. Moins onéreux que les casques haut de gamme tels HTC Vive ou Oculus, le PSVR est également le casque proposant le meilleur catalogue de jeu avec plusieurs exclusivités comme les très immersifs Batman: Arkham ou Resident Evil (à paraître fin janvier).

Prix public: Slim: 299 francs/Pro: 399 francs/PSVR: 549 francs (avec la caméra obligatoire)

Les +: Des consoles pour tous les types de gamers, le vaste catalogue de jeux, les exclus Sony

Les –: Le prix, les jeux tardent à suivre la technologie

La nVidia Shield TV, pour le «cloud gaming»

Pas vraiment une console de jeux à proprement parler, mais plutôt une station de «cloud gaming», la Shield TV du constructeur de puces graphiques nVidia mérite de s’y attarder, surtout compte tenu de son prix modeste.

Misant tout sur la dématérialisation, elle s’affranchit des jeux sur support physique. Ici, tout se passe par abonnement et à la demande. Ce Netflix des jeux vidéo nommé GeForce Now nécessite un abonnement mensuel de 9,99 €, avec trois mois d’essai gratuit. Les jeux sont exécutés sur des serveurs distants qui envoient l’image sur la télévision, le boîtier servant simplement de relais. Pratique, ce service nécessite toutefois une bonne connexion internet (au moins 50 Mb/s) pour en profiter avec la meilleure qualité possible.

D’autres options permettent d’afficher sur la TV un jeu exécuté depuis un PC situé dans une autre pièce, ou encore d’avoir accès à tout un catalogue de jeux Android TV comprenant de belles licences telles que Tomb Raider.

Enfin, comme la Playstation et la Xbox One, la Shield TV permet de lire des films (dématérialisés) sur son téléviseur, avec une fluidité et une qualité remarquables, que ce soit en full HD ou en Ultra HD.

Prix public: 199 francs

Les +: offre de jeux variée, prix

Les –: catalogue de jeux moins étoffé que les consoles

La NES Classic Mini, pour les nostalgiques

Un gamer nostalgique se morfond dans votre foyer? La NES Classic Mini pourrait bien être LE cadeau qui va égayer votre réveillon.

Face à l’échec commercial de la Wii U (qui ne sera plus produite dès 2018), Nintendo a décidé de miser sur ses valeurs sûres pour Noël en rééditant – trente ans plus tard – sa première console de salon et sa célèbre manette rectangulaire. Le tout en format miniature. Et comme Nintendo sait exploiter ses licences: la console rétro contient 30 jeux préchargés dont les célèbres titres «The Legend of Zelda» et «Super Mario Bros 3», garantis 100% pixels. Les univers des jeux sont tous identiques, jusque dans leur moindre bug.

Seul regret: il est impossible de brancher d’autres cartouches de jeu. Actuellement en rupture de stock, la NES mini ravira les gamers de plus de 40 ou ceux qui souhaiteraient découvrir cet univers numérique préhistorique. Pour les autres, il faudra s’armer de patience. La sortie de la Nintendo Switch est toujours prévue en mars prochain. Celle du nouveau Zelda pourrait bien être reportée à juin, à en croire des rumeurs persistantes.

Prix public: 65 francs (mais, à la revente, les enchères atteignent déjà plusieurs centaines de francs)

Les +: les jeux historiques de la NES, les pixels

Les –: ne ravira que les quadras, univers limité