Politique tarifaire

La consultation des médecins étrangers est limitée à vingt minutes

Un nouveau système interdit aux «praticiens», en majorité diplômés à l’étranger, de facturer des actes médicaux considérés comme trop longs. Ceux-ci ont créé une association nationale pour se défendre et dénoncer cette discrimination

Il y a quelques jours, plusieurs médecins romands ont reçu de bien étranges courriers de la part des services de tarification des assurances maladie. En substance, ces autorités leur signifiaient qu’ils devaient rembourser des prestations qu’ils n’avaient, en théorie, pas le droit d’effectuer. Parfois, les sommes en jeu se montent à plus d’une centaine de milliers de francs.

Lire aussi: Assurance cherche rapport médical express contre rémunération attractive