Un tas de charbon au centre-ville de Genève. Il a été déversé jeudi à midi par des militants écologistes devant les bureaux de Pictet. Ils veulent que la banque coupe les ponts avec cette roche sédimentaire dont la combustion émet tant de gaz à effet de serre. L’établissement aurait investi 720 millions de dollars, dans le cadre d’un fonds présenté comme «vert», dans l’énergéticien allemand RWE, selon un consortium d’ONG. Ce qui en ferait l’un de ses plus grands actionnaires.