Après le choc, des débuts d’explication. Après l’annonce, dans la nuit de mercredi à jeudi, d’une cyberattaque ayant touché le CICR, on en sait désormais un peu plus sur cette agression hors norme. Pour mémoire, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) avait constaté que des hackers avaient réussi à s’emparer des données de plus de 515 000 personnes vulnérables. Ces informations précieuses étaient hébergées dans un centre de données situé dans la région genevoise. Nous avons parlé vendredi à ses responsables, qui ont tenu à ce que le nom de leur entreprise n’apparaisse pas. Ils donnent des précisions sur l’attaque.