Le rachat de Converium par Scor permettra à ce dernier de devenir le devenir numéro 5 mondial et d'atteindre ainsi une taille critique lui permettant d'être compétitif avec les géants de la branche. Le réassureur français compte, grâce à ce rachat, réaliser des synergies estimées à 65 millions d'euros (107,2 millions de francs) dès 2009. L'objectif de Scor est d'atteindre d'ici 2010 un volume de primes de 5,5 milliards d'euros, contre 2,9 milliards en 2006.

Activités complémentaires

Pour atteindre ses objectifs, Scor prévoit la création d'une plateforme multisites en Europe: les activités seront menées depuis Paris, Cologne et Zurich. Les activités des deux groupes se complètent. Scor est davantage actif dans le secteur vie, tandis que les activités de Converium se concentrent sur le non-vie. Selon Scor, le rapprochement des deux groupes créera un équilibre entre les deux segments et diminuera la volatilité de Scor.

Au niveau géographique, Converium est actif en Europe, dans la région Asie-Pacifique, en Amérique centrale, du Sud, et au Moyen-Orient. Le réassureur zougois dispose de certaines spécialités, comme la réassurance dans le secteur aérien, qui complètent les activités de Scor. «Il se peut qu'il existe des recoupements entre les activités de Converium et de Scor. Mais nous parviendrons à les gérer. Dans le pire des cas, nous les avons estimés à 270 millions d'euros», souligne Denis Kessler, patron et président du conseil d'administration de Scor. Par ailleurs, ce dernier a souligné qu'aucun licenciement ne sera effectué chez Converium durant les douze premiers mois.

Mais d'acquéreur, Scor pourrait devenir une cible. Des rumeurs concernant un achat du groupe fusionné avec Converium circulent sur le marché. Certains avancent le nom de Hannover Re, numéro quatre mondial de la réassurance.