Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Des policiers lors de contrôles à Lausanne (photo d’illustration).
© THOMAS DELLEY

Vaud

Des convoyeurs de fonds attaqués à la kalachnikov au Mont-sur-Lausanne

Dans la nuit de mercredi à jeudi au Mont-sur-Lausanne, des convoyeurs ont été contraints de sortir de leur véhicule sous la menace d’armes à feu, pendant que leurs agresseurs récupéraient une partie de l’argent transféré. Ils ont ensuite pris la fuite. La police lance un appel à témoins

Deux convoyeurs de fonds ont été attaqués ce jeudi matin dans la zone industrielle en Budron au Mont-sur-Lausanne (VD). Percutés par des voitures de livraison, ils ont dû sortir sous la menace de Kalachnikov. Les agresseurs ont pu s’emparer d’une partie de l’argent.

Lire aussi: Le convoyeur du fourgon braqué à Chavornay a été libéré

L’attaque s’est produite vers 01h00 du matin. «Il s’agissait de gens décidés et préparés» , a indiqué jeudi Florence Maillard, chargée de communication de la police cantonale vaudoise questionnée sur ce type de brigandage et la méthode employée.

Alerte internationale

Une fois le braquage terminé, les voleurs, dont le nombre est à déterminer, ont mis le feu au fourgon de transfert de fonds, aux deux voitures de livraison volées et à une autre voiture.

Les agresseurs ont pris la fuite à bord de plusieurs voitures et n’ont pas pu être arrêtés, malgré le dispositif policier mis en place. Lors de telles attaques, l’alerte est donnée immédiatement, aussi à la police française, relève Florence Maillard.

Soutien aux témoins

Les deux convoyeurs ne sont pas blessés mais très choqués. Des témoins, qui ont été menacés, ont aussi reçu un soutien psychologique, selon la police.

La porte-parole ne se prononce pas sur la série d’attaques de convoyeurs de fonds dans le canton de Vaud. Pour mémoire, début février, des hommes cagoulés ont braqué et dévalisé sur l’A1 à la hauteur de Chavornay un convoyeur de fonds.

Sur l’autoroute

En mai 2017, un fourgon transportant plus de 40 millions de francs en numéraire et en pierres précieuses a été braqué sur l’A1 près de Nyon. Originaires de Lyon, les malfrats ont fui vers la France où ils ont été interpellés.

En décembre 2015, deux convoyeurs de fonds ont été attaqués à Bussigny. Le butin s’élevait à plus de deux millions de francs.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)